FSALE
Avec l'AALE des Charentes: Mission sentinelle à la Rochelle

Avec l'AALE des Charentes: Mission sentinelle à la Rochelle

  La section du Sergent-chef KLUTZ du 2° REP commandée pour l’occasion par l’Adjudant-chef MEYRIGNAC (er) assurait la mission Sentinelle à La Rochelle pendant les mois de juin et juillet.

Les Cent Un ans de l'adjudant-chef en retraite François MONARCHA

Les Cent Un ans de l'adjudant-chef en retraite François MONARCHA

  Né le 29 août 1917, à quelques jours de son anniversaire, le samedi 11 août 2018, l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère du paix d’Aix et de la…

-->

     Lieutenant OVINGTON

SERIE, LES HEROS DE TOUTES LES GUERRES : 1918.

A la déclaration de la guerre le 2 aout 1914, un certain nombre d’étrangers émirent spontanément le désir de combattre aux côtés de la France. Le lendemain de la mobilisation, un groupe de jeunes américains se présentèrent dans ce but à l’ambassade des Etats-Unis où ils s’entendirent répondre que tout citoyen américain se mettant au service d’une Nation étrangère perdrait sa nationalité.

                  L’ambassadeur leur donna toutefois le moyen de contourner la difficulté par un engagement dans la Légion étrangère.

Au tout début du conflit, quelques américains se battant dans les rangs de la Légion étrangère ont eu l’idée de créer une unité d’aviateurs américains volontaires. L’origine de cette escadrille est généralement attribuée au légionnaire William THAW, qui était pilote avant la guerre.

Après LUFBERY, il vous est proposé un autre légionnaire-pilote remarquable.

 

                                  

                                                     Lieutenant OVINGTON

Né à Baden-Baden le 1 mai 1897, et résidant à Paris.

Engagé volontaire au RMLE le 7 mai 1917, au titre de l’Aéronautique militaire.

Le 20 mai 1917, il est affecté dans diverses écoles d’aviation, Pau, Avord et Cazeaux.

Breveté pilote le 31 aout 1917, N° 8921 à Avord, sur Caudron.

Nommé caporal le 24 septembre 1917.

Le 12 décembre 1917, le caporal OVINGTON est affecté au Front, à l’escadrille SPAD 85, jusqu’au 9 janvier 1918. Puis à l’escadrille SPAD 98.

Nommé sergent le 16 mars 1918, puis lieutenant le 1 avril 1918. Lors d’une offensive allemande sur la région de Château-Thierry, dans l’Aisne, le lieutenant OVINGTON se bat victorieusement contre 4 avions ennemis. Il est alors reversé dans l’Armée américaine le 20 février 1918.

Il prend ensuite le commandement d’une patrouille chargée de détruire les ballons de reconnaissance ennemis. Au retour, noyé dans d’épais nuages bas, qui lui laissent peu de visibilité, il heurte le 29 mai 1918, un autre avion piloté par le sergent HOOR . Les deux avions tombèrent de 1800 mètres, sur la Zone du village de Lagery (Marne), alors occupé par les Allemands. Lorsque les Alliés reprirent le terrain, son corps ne fut pas retrouvé.

A sa mort, sa mère a acheté un bout de terrain, où elle fit placé un banc où est écrit comment est mort son fils et : « Assieds-toi, et repose toi. »

Le banc dédié à OVINGTON.

Une rue porte son nom à Lagery.  

OVINGTON est décoré de la Croix de Guerre le 29 octobre 1922 par Mr. MAGINOT, ministre de la Guerre.

Décoré de la Légion d’Honneur, à titre posthume, le 21 septembre 1925

                                                                                        Major (er) Hubert MIDY- FSALE en charge de la mémoire.

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 247 invités et aucun membre en ligne