FSALE

 

Le 28 mai 2018, les forces françaises stationnées à Djibouti ont mené une mission de rénovation de la stèle érigée au sommet du mont "Garbi" en hommage aux 36 victimes de l’accident aérien survenu le 3 février 1982.

 Usée par les outrages du temps, cette stèle érigée au lendemain de l’accident méritait un sérieux rafraîchissement.

Désireux de remettre à l’honneur ses traditions, l’escadron de transport 88 « Larzac » s’est associé a la direction de l’infrastructure pour étudier les solutions techniques les plus pertinentes pour ces travaux exigeants. La mission ordonnée par l’état-major interarmées des FFDj, a reçu le soutien du CMCIA pour le volet sanitaire et du 5ème RIAOM pour le volet sécuritaire.

Déposés au sommet du Mont Garbi par un hélicoptère Puma de l’escadron de transport 88 « Larzac », les 4 spécialistes de l’infrastructure ont œuvré pour redonner à la stèle son lustre originel. Nettoyage, reprise des arrêtes avec du mortier à prise rapide, blanchiment de la stèle et du carré d’honneur. Huit heures de travail, dans des conditionsextrêmes particulièrement éprouvantes auront été nécessaires.

Après une journée de travail bien remplie, le lieutenant-colonel LEGER (commandant en second l’ET 88) et le lieutenant-colonel Christophe VEYRAT-MASSON (commandant la direction du patrimoine), initiateurs de la mission ont constaté avec fierté et émotion la bonne réalisation des travaux, avant que l’ensemble des intervenants ne soit évacué et que le sommet ne retrouve sa quiétude.

La marche du mont "Garbi" organisée chaque année par l’ancien légionnaire Ali LIAQUAT, reste un moment fort qui associe devoir de mémoire, découverte du patrimoine et dépassement de soi. Ceux qui gravissent ce sommet en mémoire de leurs aînés restent marqués à tout jamais par la paix qui accompagne le lieu de repos éternel de leurs camarades morts en service aérien commandé sur les pentes du mont "Garbi".

 

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 530 invités et aucun membre en ligne