FSALE

SERIE, LES HEROS DE TOUTES LES GUERRES. 1914/1918.

CHEF DE BATAILLON GERMANN René Louis :

Né le 31 juillet 1877 à Bray sur Seine (77)-

Marié à Sidi Bel Abbés le 2 février 1904 avec Melle REDON-

Incorporé à l’ESM le 28 octobre 1898-

                  147éme RI le 1 octobre 1900 comme sous-lieutenant-

                  147éme RI le 1 octobre 1902 comme lieutenant-

                  2éme Régiment Etranger le 24 janvier 1906- Capitaine le 23 juin 1913-

                  Affecté RMLE le 5 novembre 1911 comme chef de bataillon-

CAMPAGNES :

                  Algérie du 03-03-1906 au 30-08-1907- Maroc du 31-08-1907 au 03-10-1908-

                  Algérie du 01-11-1908 au 5-03-1909-  Algérie du 28-04-1909 au 31-03-1911-

                  Tonkin du 01-04-1911 au 05-07-1913-  Algérie du 04-10-1913 au 01-08-1914-

                  Contre l’Allemagne  le 02-08-1914-

NOTATIONS :

                  1914 : « Jugement sur, caractère franc et droit, très dévoué et très discipliné, aimant l’initiative. Sera un excellent guide pour les cadres de la compagnie dont il vient de prendre le commandement. »  Signé colonel PEIN. Chef de Corps du RMLE.

                  1916 : « Officier de valeur, d’un jugement sur, observateur profond, remplit les fonctions d’adjoint au Chef de Corps, avec un tact parfait et un dévouement absolu. Est pour le colonel un auxiliaire précieux. Très apte à commander un bataillon, fera un brillant officier supérieur. » Signé lieutenant-colonel COT. Chef de Corps du RMLE.

CITATIONS :

 A l’ordre de l’Armée du 15 mai 1917 : « Blessé à la tête le 17 avril, et évacué par ambulance, est revenu le 19, malgré l’avis du médecin, prendre le commandement de son bataillon, qui, au cours des violents combats des 19 et 20 avril, s’est emparé de 2 kilomètres de positions fortifiées, et s’y est maintenu malgré des pertes élevées. »

A l’ordre de l’Armée de juillet 1918 : « Officier de haute valeur morale, adoré de ses légionnaires qu’il savait électriser par son courage et sa bonne humeur. Les 29 et 30 mai, a été tué en luttant pied à pied, contre un ennemi très supérieur en nombre, lui disputant avec acharnement un terrain violemment bombardé et balayé par les mitrailleuses ennemies. Est tombé glorieusement au cours de l’action.                                                                                                                                                                          Légionnaire depuis 12 ans, le chef de bataillon GERMANN était estimé et aimé de tous.

Sa  mort est une grosse perte pour la Légion. » Signé lieutenant-colonel ROLLET, chef de Corps du RMLE.

BLESSURE :

                  Le 9 mai 1915, balle à la cuisse droite, au combat de la Targette.

DECORATIONS :

                  -Médaille du Maroc, avec agrafe Casablanca-

                  -Chevalier de la Légion d’Honneur le 20 juin 1915-

                  -Croix de guerre avec palme-

Sous-Lieutenant FONTAINE Paul

Né le 6 mars 1875 à Forest-en-Bruxelles (Belgique)-

Engagé volontaire au 2éme Régiment Etranger le 4 mars 1908-affecté 11éme compagnie-

Caporal le 28 mars 1909- Rengagé le 4 mars 1913- Sergent le 1er juillet 1912-

Sergent/Major le 1 juin 1914- Adjudant le 1er septembre 1915-

Sous-Lieutenant à titre temporaire le 1er juillet 1917-

                  CAMPAGNES :

                  Algérie du 6 mars 1908 au 15 mai 1912-

                  Maroc du 16 mai 1912 au 1er aout 1914-

                  Algérie du 2 aout 1914 au 1 février 1918-

Contre l’Allemagne à compter du 2 aout 1918-

BLESSURE :

Le 25 juin 1915, au Djebel Ajouj, par balle marocaine au bras droit.

CITATIONS

                  -à l’ordre de la subdivision de Fez le 24 aout 1916 : « Le 8 juin 1916, a entrainé brillamment sa section à l’assaut des crêtes occupées par l’ennemi où il est arrivé le premier, et à la Kasbah de Béni M’Tir, où il a fait preuve du plus grand sang-froid et du plus grand courage, en aidant à dégager une section voisine. »

DECORATIONS :

-Médaille commémorative du Maroc-

-Médaille coloniale du Maroc-

-Chevalier de l’ordre Ouissam Alaouite-

-Croix de guerre avec étoile d’argent en 1916.

Hospitalisé le 26 juin 1918 pour maladie contractée en service-

Décédé le 29 juin 1918 à l’hôpital temporaire 261 de Roanne (Lycée)-

Mention « mort pour la France »-

                  Légionnaire  BAZIN  Fernand :

Né le 17 juillet 1890 à Baséchet- Belgique.

Résidant à Paris, 18 rue Jean MACE.  Profession : marbrier.

Engagé volontaire pour la durée de la guerre à la Légion étrangère le 22 aout 1914.

Arrivé au 1er Régiment Etranger, dépôt de Bayonne, le 24 aout 1914. Matricule 25 690.

Affecté au RMLE le 11 novembre 1915.                   

 Revenu au dépôt le 19 juillet 1917-

Retour aux Unités de Front le 22 septembre 1917.  

Réaffecté RMLE le 30 janvier 1918.

Dirigé sur le dépôt de Lyon le 19 février 1919.           RDC le 24 février 1919.

                  CAMPAGNE :

Contre l’Allemagne du 24 aout 1914 au 23 février 1919.

                  OPERATIONS :

Artois, 9 mai 1915-                               Somme en 1916.

Somme en avril 1918-                            Plateau de Laffaux en septembre 1918-

                  BLESSURES :

Blessé par balle à la jambe droite le 9 mai 1915 à Neuville-Saint-Vaast.

Blessure par balle au mollet et au bras droit le 4 juillet 1916 à Belloy-en-Santerre.

A reçu l’insigne des blessés de guerre le 16 mars 1917.

                                                                                                         Major (er) MIDY-FSALE

                                                                                                         En charge de la mémoire.

 

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 296 invités et aucun membre en ligne