Imprimer
Catégorie : Infos FSALE
Affichages : 871

 

Radicofani 1944 – 2019

1944 : Radicofani se présente en puissante place forte, clef de voûte de la plaine de Sienne où dans un paysage tourmenté, tâché d’ocre et de vert, sous un ciel aux teintes fines, se dresse à deux mille mètres d’altitude, au sommet d’une terrasse rocheuse aux parois verticales, un donjon carré que les hommes du 1er bataillon de la 13ème DBLE, aux ordres du chef de bataillon Gabriel Brunet de Sairigné s’emparèrent de haute lutte. Cette action d’éclat permis aux troupes alliées d’entrer en Toscane et de poursuivre la libération de la péninsule vers le Nord.

 

 Présentation sur place du combat par le Président de l'ANIEL, Giancarlo Colombo.

 

Le chef de Corps de la 13, le colonel Jacques Bouffart: ouverture de la commémoration du combat de Radicofani

 

En présence très appréciée du délégué de la FSALE pour l'Italie: le général (2s) Vittorio Tresti

 

2019 : 75 ans après, nos anciens légionnaires italiens qui n’ont pas le devoir de mémoire oublieux; commémoraient l’anniversaire de ce fabuleux combat avec cette année, une connotation particulière: la présence de la 13ème DBLE d’aujourd’hui, venue spécialement pour l’occasion, du plateau du Larzac, Chef de Corps en tête, le colonel Jacques Bouffard, accompagné d’officiers de son Etat-Major et d’un piquet d’honneur. S’appréciait également les présences des autorités françaises et italiennes, des habitants de Radicofani et des communes voisines, des anciens combattants italiens ainsi qu’une forte délégation de l’Arme des carabiniers.

 

Discours du colonel Jacques Bouffart.

 

Honneur au drapeau !

Après la messe donnée au souvenir et en l’honneur des combattants décédés, un déjeuner de cohésion, fraternel à souhait, permettait de mettre un terme très agréable à cette journée conviviale du souvenir.

Une simple stèle perdue au beau milieu de la broussaille...

L’effort de nos Anciens légionnaires italiens pour ce devoir de mémoire est remarquable, il commença par l’érection d’une simple stèle perdue au beau milieu de la broussaille présentant, aujourd’hui, un magnifique monument de très bonne facture, qui impose respect, estime et recueillement.

Un magnifique monument de très bonne facture...

L’arrivée en Métropole de la 13ème DBLE et de sa montée en puissance renouvelée, permis ce contact très enrichissant des anciens légionnaires de l’ANIEL avec leurs jeunes.

Aucun doute n'est possible, chaque année à la date anniversaire du célèbre combat, la cérémonie pourrait se dérouler à l'identique, avec la présence de légionnaires de la 13, en tenant compte, bien entendu, des obligations opérationnelles du Régiment.